15 juin 2018   

 

« Matteo Salvini est le vrai Premier ministre de l’Italie et il va bientôt déclencher une crise politique majeure dans l’UE »… s’inquiète le journal L’Express, qui aurait été au courant depuis un mois s’il avait lu le site Insolentiae…

Rapidement, il est apparu que le gouvernement italien dit « populiste » allait conserver l’euro et laisser les choses pourrir tranquillement pour que la sortie de l’euro soit tout simplement une évidence.

Pour cela, inutile de se presser. Il suffit juste de dépenser plus d’argent que les impôts n’en rentrent, ce qui devrait être possible, largement possible vu le talent inné des Italiens pour les déficits, talent que nous partageons avec nos amis transalpins à qui nous serions bien inspirés de ne point trop faire de leçons.

De façon générale, quand un chef d’État commence à faire des leçons, c’est qu’il sera assez rapidement assez indigne de la fonction qui nécessite par nature une très grande hauteur de vue dans les relations internationales qui s’accommodent mal de postures idéologiques et moralistes.