28 janvier 2016

Important article du New-York Times, très peu repris…

Tout ceci ça va sans dire, mais ça va mieux en le disant, surtout dans un grand média…

 

 

Pour le financement des rebelles syriens, les Etats Unis  sont fortement dépendants de l’argent saoudien [New York Times]

 

Source : The New York Times, le 23-01-2016.

Des musulmans chiites de Karachi au Pakistan ont manifesté contre la décapitation, ce mois-ci, d’un religieux dissidentpar les Saoudiens. L’administration Obama ne l’a pas publiquement condamnée. Crédits : Rizwan Tabassum/Agence France-Presse — Getty Images

Washington — Lorsque le Président Obama a secrètement autorisé la Central Intelligence Agency à commencer à armer les combattants rebelles de Syrie en 2013, l’agence d’espionnage savait qu’elle aurait un partenaire disposé à aider à financer l’opération clandestine. C’était le même partenaire sur lequel la CIA s’est appuyée pendant des décennies pour son argent et sa discrétion dans les conflits lointains : le royaume d’Arabie saoudite.

Depuis lors, la CIA et so